Slider

Bye Grenoble ! (+ update PVT)

Vendée, Avril 2020

Une page se tourne, nous sommes partis… Le 14 avril dernier nous avons dit au revoir à notre vie grenobloise. Après 4 ans entourés de montagnes, nous laissons Grenoble derrière nous, place à de nouvelles aventures !

Grenoble montagnes hiver ville mavielabas

C’est toujours avec un pincement au coeur que nous quittons ces endroits que nous appelons chez nous. Peu importe le temps qu’on y passe. Grenoble, c’est la ville où j’ai vécu le plus longtemps depuis mon retour d’Australie en juillet 2010. On y avait nos repères, nos amis, nos habitudes, notre appart que l’on aimait beaucoup. Et ce, malgré une cuisine et une salle de bain trop petites et des températures à l’extrême selon les saisons. Grenoble c’était notre nouveau chez nous depuis 2015 pour Max et 2016 pour moi. On y était bien mais on était arrivé à la fin de notre histoire avec elle. Il était donc temps de partir. Comment s’est passé le déménagement et que va-t-il se passer ensuite pour nous ?

Grenoble montagnes hiver Bastille mavielabas
Grenoble montagnes chartreuse mavielabas
Grenoble montagnes chartreuse porte de france mavielabas

🚚

– Quitter Grenoble pendant le confinement –

Avec les rebondissements liés à l’épidémie, on a failli ne jamais pouvoir s’en aller. On serait même peut être resté encore un peu si notre bail n’avait pas pris fin et que de nouveaux locataires n’arrivaient pas dès le lendemain. Si on était partagé entre rester ou partir, nous n’avions de toute façon pas vraiment le choix.
Après vérification auprès de la gendarmerie et sur le site du gouvernement, nous savions que nous étions en droit de déménager comme prévu. Le plus gros défis a été de trouver un camion pour pouvoir s’en aller. Pas facile en effet de déménager en plein confinement quand on n’a pas de véhicule. Après plusieurs jours de recherches, de coups de fils et de patience, on a finalement réussi à louer un camion. Merci Rentacar !

Pour info si vous êtes dans ce cas là, il est possible de déménager SEULEMENT si vous n’avez pas le choix. Les entreprises de déménagement sont autorisées à travailler mais beaucoup sont fermées car les règles à appliquer sont très strictes. Et puis, même si vos affaires peuvent partir, il n’est pas dit que vous puissiez vous aussi bouger sans voiture.

Si comme nous, vous trouvez un utilitaire, vous devez vous débrouiller par vous même pour le charger. Heureusement pour nous, tous les meubles restaient sur place. Nous n’avons donc pas eu besoin de descendre les deux étages avec des éléments trop lourds et trop volumineux.

En ce qui concerne les papiers, vous devez vous munir de l’attestation de déplacement dérogatoire. « Sous la case déplacement pour motif familial impérieux, ajoutez le motif déménagement cas de force majeure, avec la date, l’heure, les adresses de départ de destination ». Pensez aussi à présenter votre état des lieux de sortie si besoin.

Grenoble street art montagnes mavielabas
déménagement grenoble
Grenoble street art montagnes mavielabas
grenoble-montagnes-ville-mavielabas

🏔

– Bye Grenoble ! –

Papiers en règle, camion chargé, clés rendues. C’est l’heure du départ. Le coeur se sert un peu mais on est si focalisé sur le trajet et l’appréhension des contrôles qu’on ne réalise pas vraiment qu’on quitte Grenoble.

Quelques jours avant j’ai pu faire un dernier tour de vélo pour aller rendre mon matériel au boulot. J’ai savouré chaque petit coup de pédale en ralentissant parfois pour admirer une dernière fois le paysage. Reprendre une dernière fois ses routes si souvent empruntées lors de nos sorties vélo ou course à pied. Les montagnes à chaque coin de rues, les berges aménagées au bord de l’Isère et du Drac, les jolis bâtiments que l’on admire en levant un peu les yeux vont me manquer. Et par dessus tout, mes amies, ma team ravioles, vont me manquer.

Quel dommage de ne pas avoir pu, comme prévu, profiter de nos derniers jours à Grenoble comme on l’aurait souhaité. Avec des escapades montagneuses, des pique-niques au Parc Paul Mistral, des apéravioles, des sorties skis de fond tant désirées et peu exploitées cette année, des couchers de soleil roses sur la Bastille ou vu d’en haut, des runs au bord de l’eau et des grimpettes en vélo pour admirer le paysage. Heureusement, les moments forts restent gravés et les photos vont nous permettre de nous rappeler des paysages qu’offraient la ville et surtout ses montagnes.

Par contre je dois l’avouer, les crottes de chiens, les graffitis, les coups de klaxons et l’interphone parlant des voisins eux ne vont absolument pas me manquer. La couche de pollution très présente surtout en hiver non plus d’ailleurs. Mais une chose est sûre, je suis heureuse d’avoir découvert Grenoble et la région Rhône Alpes peuplé d’endroits fabuleux.

Grenoble Bastille brouillard mavielabas
grenoble telepherique bastille mavielabas

🐄

– Mais vous êtes où alors ? –

A l’heure d’aujourd’hui, nous sommes en Vendée, à l’air libre, chez les parents de Maxime. Croyez moi, le confinement en maison et à la campagne n’a rien à voir avec celui dans un appartement en ville. On profite du soleil pour passez nos journées dehors. On s’est pris de passion pour le jardinage et on attend avec impatience de pouvoir faire nos premières récoltes. Les journées passent plus ou moins vite selon le temps et notre humeur mais on le vit bien. Manque plus que l’autorisation de pouvoir faire quelques kilomètres légalement pour que j’aille voir mes parents et mes soeurs et ça serait parfait. Enfin presque, l’idéal serait bien entendu qu’on se réveille et que toute cette historie de Covid et de pandémie ne soit plus qu’un mauvais rêve.

grenoble isere mavielabas
grenoble chartreuse mavielabas mont jalla
grenoble chartreuse bastille by night mavielabas mont jalla
grenoble mavielabas vue bastille

🇨🇦

– Et la suite, votre PVT ? –

C’est la question qui revient le plus, celle qu’on évite aussi un peu de se poser pour l’instant, de peur, sûrement, de refaire des plans qui tomberaient à l’eau.

On attend forcément comme tout le monde de voir comment les choses évolues pour recommencer à planifier notre avenir. Pour le moment, on reste sur notre idée du Canada avec un départ repoussé. La question reste la même, quand et surtout dans quelles conditions ?

Suite à ma demande via le formulaire dont je vous parlais ici, j’ai reçu un nouvel update lundi dernier. La validation de ma lettre d’introduction pour valider mon PVT à été repoussée au 13 août. Bonne nouvelle qui nous laisse un peu plus de temps (l’ancienne expire le 13 mai). Mais notre départ reste tout de même toujours incertain puisque selon les informations du moment, les vols internationaux ne reprendraient qu’en septembre. A voir donc selon l’évolution de la pandémie, les premiers retours des déconfinements en cours, de celui de la France potentiellement à venir et des décisions prises par les différents états, etc.

Et puis, si on vient à partir cet été, comment cela se passera-t-il une fois sur place ? Trouverons nous du travail rapidement et dans notre branche ? Seront-nous bien accueillis, nous maudits français qui avons été persona non grata dans plusieurs pays à cause du Covid ? La pandémie sera-t-elle vraiment terminée ? Aurons-nous la possibilité de visiter le pays comme bon nous semble ?
Tant de questions en suspends qui, de toute façon, le resteront tant qu’on ne vivra pas l’expérience. Let’s wait and see (attendons et voyons) comme on dit. Seul l’avenir nous le dira.

Une chose est sûre, notre expatriation n’a pas encore commencée qu’elle est déjà riche en rebondissements. Vivement la suite, en espérant que les surprises soient meilleures à l’avenir.

grenoble mavielabas neige
grenoble mavielabas neige hiver
grenoble mavielabas mont jalla vue

Et vous, comment allez-vous ? Gardez-vous le moral malgré le confinement ? Quels sont les petits trucs qui vous reboostent en cas de coup de mou ?

A très vite !

Suivre:
Partager:

4 Commentaires

  1. Marie-Hélène
    4 mai 2020 / 12 h 54 min

    Merci pour ces nouvelles ma Camillette chérie.
    Bon jardinage et bientôt des belles balades en Vendée.
    Je pense bien à vous.
    Bizouxxx
    Marie

    • 5 mai 2020 / 9 h 19 min

      Vivement qu’on puisse un peu plus profiter de la région. Les vélos sont prêts 🙂

  2. 1 juin 2020 / 20 h 02 min

    Hello, je vous souhaite de la réussite dans ce beau projet ! Le confinement a bouleversé énormément de choses mais je reste confiante concernant l’avenir. Pour nous, ça a été l’occasion de prendre du temps et de passer plus de moment ensemble, profiter du soleil, jardiner, adopter un chat dans un refuge, ressortir les jeux de société. Une petite parenthèse hors du temps même s’il y a eu des moments difficiles.

    • 3 juin 2020 / 13 h 39 min

      Merci beaucoup 🙂
      On est toujours en attente mais on en profite pour comme toi faire de nouvelles choses, jardinage et jeux de sociétés sont aussi au programme et c’est très chouette ! (les premières courgettes et tomates arrivent youpii)
      Ce confinement aura chamboulé bien des plans mais nous aura aussi permis de nous poser un peu et de profiter de pleins de choses qu’on ne prenait pas le temps de faire. Heureusement qu’il y a de bons côtés pour nous faire prendre les choses de façon moins dramatiques..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!