[Canada] Grandes-Bergeronnes et ses baleines

Grandes-Bergeronnes, Juin 2015

Quatrième « ville-étape » de notre road-trip au Canada : Grandes-Bergeronnes. C’est en fin d’après-midi qu’on rejoint la ville des baleines où on est accueilli par Jean-Claude, dont la fille a déjà chanté avec Celine Dion et qui nous apprendra quelques expressions canadiennes comme « se tirer la bûche » en plus de nous donner tout un tas de conseils pour profiter pleinement de notre très court séjour dans le coin.

Grandes Bergeronnes _ Baleines

Le point positif de Grandes-Bergeronnes c’est sa localisation à l’embouchure du Fleuve St-Laurent, endroit idéal pour nos amis cétacés qui adorent venir montrer leurs nageoires aux habitants du coin entre mai et octobre.

Grandes Bergeronnes _ Gaspesie

Plage Grandes Bergeronnes

– Que faire à Grandes-Bergeronnes ? –

Si la ville n’est pas bien grande, il y a quand même moyen d’y passer un agréable moment, surtout si vous êtes un tant soit peu sportif. Pour vous donner une idée, voici les activités que vous pourrez pratiquer et les endroits que vous pouvez visiter.

  • Faites un tour en kayak de mer et côtoyez les baleines dans leur élément naturel
  • ou partez en croisière pour les observer d’un peu moins près.
  • Visitez le Centre d’interprétation et d’observation de Cap-de-Bon-Désir, toujours dans l’objectif de voir des baleines mais aussi des phoques.
  • Dégustez du poisson bien frais sur les bords du Saint-Laurent.
  • Partez courir sur des terrains entre mer et forêt pour prendre un bon bol d’air pur.
  • Rendez-vous au site archéologique de la Pointe-à-John pour en apprendre plus sur la préhistoire amérindienne et profiter de la vue.
  • Admirez l’architecture et l’orgue à trois claviers de l’Eglise Notre-Dame-de-Bon-Désir construite en 1881 et inaugurée en 1915, par l’architecte Joseph-Pierre Ouellet de Québec.

Running Grandes Bergeronnes

Grandes Bergeronnes _ Plage

Grandes Bergeronnes

Perso on a opté pour notre technique de voyage préférée, le run touristique. Je vous en reparlerai plus en détails car ça a de gros avantages et c’est vraiment agréable d’allier sport et visite lors de vos voyages. En plus c’est un bon moyen de se dégourdir les jambes après avoir fait de la voiture…

Grandes Bergeronnes _ run

Grandes Bergeronnes

– Observation des baleines –

Notre footing en direction du site archéologique de la Pointe-à-John (qui était fermé) nous a mené vers le petit aérodrome en bord de falaise et fait passer devant une boulangerie au nom rigolo de « La P’tite Cochonne« , une boulangerie où le pain cuit au feu de bois et qu’on testera le lendemain matin avant de partir pour notre traversée du Saint-Laurent. On a aussi profité du bord de mer en longeant la plage, on a découvert des réserves indiennes aux influences très américaines et on est finalement rentré par un petit bout de forêt. De quoi bien nous dégourdir les jambes et nous faire patienter jusqu’au coucher de soleil, meilleur moment d’après notre hôte pour apercevoir les baleines.

Gaspesie _ Grandes Bergeronnes

Grandes Bergeronnes _ Cap-de-Bon-Desir

Afin de maximiser nos chances d’apercevoir les baleines de Grandes-Bergeronnes, on se rend au Centre d’interprétation et d’observation de Cap-de-Bon-Désir et on va s’installer sur deux sièges rouges placés en haut des rochers. On est si bien installé qu’on se dit que même si on ne voit pas de baleines, ça valait le coup de venir. On remarque plusieurs kayaks sur la mer, et on se demande quelle sensation ça doit être de voir de si gros mammifères passer tout près de son embarcation. Si vous avez déjà testé, je serais curieuse de connaître vos ressentis sur cette activité.

Gaspesie _Cap de bon desir

Gaspesie _Cap de bon desir

On attend, on suit les différents mouvements sur l’eau, on croit voir une nageoire mais en fait non, on discute avec les autres observateurs, on continue de scruter l’eau… « Là ? Regarde ! Ah non, c’est un oiseau. Oh là ! là ! Regarde ! Regarde, y’en a une ! Attends un peu elle va ressortir de l’eau. Ooooh ! Essai de prendre une photo, là, là, elle ressort de l’eau ».

Baleine Grandes Bergeronnes

Pas simple de capturer le moment mais si vous regardez bien sur la photo du dessus, on aperçoit un tout petit bout de la baleine, si, si, regardez de plus près, le petit machin noir. Non ? Bon d’accord, on ne voit pas grand chose mais en vrai, on a pu beaucoup mieux profité du spectacle. Et si vous voulez voir de meilleurs clichés, n’hésitez pas à relire mon article sur les baleines de Boston.

Grandes Bergeronnes

Grandes Bergeronnes

Le vent s’étant levé et le soleil ayant disparu derrière l’horizon, il est temps d’aller manger un morceau. On se dirige vers le port pour déguster du saumon à l’érable, curieuse association mais très réussie.

Grandes Bergeronnes

– Traversée du Saint Laurent –

Après une nuit assez agitée, un coup de stress et un casse-tête pour trouver des places disponibles pour le ferry du matin, on parvient finalement à commencer la journée en douceur avec un bon petit déjeuner dans le jardin. Pain perdu, oranges pressées et salade de fruits sous un grand soleil, on souffle un peu et on suit de nouveau les conseils de Jean-Pierre en allant chercher des crevettes fraîches pour notre repas du midi sur le bateau.

Grandes Bergeronnes

Traversee Saint Laurent

Comme recommandé, on se rend sur place une heure en avance. Pour patienter le temps de pouvoir embarquer la voiture sur le ferry, on s’installe sur une table avec vue et on avance dans notre carnet de voyage. Anecdotes, Polaroïds, carte de visites et faits marquants, tout est couché par écrit pour ne rien oublier et avoir de chouettes souvenirs une fois que ce road-trip sera terminé.

Ferry Traversee Saint Laurent

traversee Saint Laurent fleuve

Allez je vous refait le coup du petit point dans l’eau qui est soit disant une baleine. Celle là par contre elle est blanche (photo du dessous). Je vous jure que c’en est vraiment une, on en a d’ailleurs vu 5 différentes, toutes   des baleines blanches, c’était impressionnant ! Quel dommage de ne pas avoir de zoom sur mon appareil, j’aurai pu vous les montrer beaucoup mieux.

Baleine Blanche Grandes Bergeronnes

Au niveau de la traversée du fleuve Saint Laurent, elle se fait quasi obligatoirement par voie fluviale. L’unique alternative possible par la route, est au niveau de Québec, en empruntant la route 73. Si vous souhaitez parcourir la péninsule de la Gaspésie, il vous faudra donc traverser le fleuve à bord d’un ferry.

  • Forestville – Rimouski : La traversée dure 1 heure. Il y a entre 2 et 4 passages par jours. Prévoyez d’être au minimum 30 minutes en avance et surtout pensez à réserver bien en avance pour ne pas faire comme nous. Retrouvez tous les horaires et infos sur ce site. Niveau tarif, comptez $48 pour la voiture et $24 par personne. Ca représente un coût mais vous n’avez pas vraiment le choix.

Traversee Fleuve Saint Laurent

Après cette petite croisière des plus sympathiques à observer les baleines blanches, on aperçoit la Gaspésie  et les maisons colorées de Rimouski. Il est temps de reprendre notre bolide, de trouver notre nouveau chez-nous pour la nuit, et de voir ce que la ville nous réserve. On avait prévu de découvrir le Canyon des portes de l’enfer et de se balader dans les Jardins de Métis, les plus grands jardins en Amérique du Nord, mais rien ne se passera vraiment comme prévu…

Traversée Rimouski Gaspesie

Gaspesie _ Grandes Bergeronnes

On confirme nos impressions d’un Canada nature et sauvage avec de magnifiques paysages et des habitants qui ont à coeur de nous faire découvrir leur région. La Gaspésie nous transporte et on a hâte de continuer à s’aventurer dans ce pays qui va nous offrir bien d’autres surprises… Je vous raconte ça dans un prochain article.

Avez-vous réussi à trouver les baleines ?
En avez-vous vu de près ?
Testeriez-vous le kayak de mer ?

 A très vite. mavielabas-where-are-you

8 comments Add yours
  1. Bonjour, votre article le rappelle de merveilleux souvenirs du Québec…pas de balades en kayak pour voir les baleines mais en petit bateau moteur. 5 à bord, un guide naturaliste, et le mauvais temps. Mais on a réussi à en voir une. Que le temps de prendre la queue quand elle plonge…c est déjà ça.
    Par contre petite précision : pour moi la Gaspésie est la péninsule située au nord est de Québec soit « à droite  » du St Laurent. Vous y êtes en arrivant à Rimouski….je me trompe ?
    En tout cas merci pour ces belles photos et récit 🙂

    1. Bonjour Sandrine,

      Merci pour la précision, la Gaspésie c’est bien ce petit bout de péninsule qu’on atteint en arrivant à Rimouski et avant nous étions toujours au Québec. Erreur corrigée 🙂

      Ca a du être une chouette expérience sur le bateau à moteur. Pas sûre que j’aurai été trop rassurée, vous n’avez pas eu peur ? Et le principal au final ce n’est pas vraiment la photo (même si c’est un gros plus) mais l’impression qu’on ressent en voyant ces énormes animaux marins. C’est tellement impressionnant !

      1. En fait, il faisait tellement mauvais temps que le bateau tanguait beaucoup (il fallait bien se tenir, mais pas de peur) et avec les vagues on avait un peu de mal à distinguer la baleine. Mais heureusement la guide nous avertissait : « à 1 heure » nous criait-elle ….au final une matinée sur l eau et de merveilleux souvenirs…

  2. Merci pour cette bouffée d’oxygène. De mon séjour au Québec, le spectacle des baleines est clairement mon moment préféré. .. on a également visité le centre d’interprétation et effectué une journée en mer avec des scientifiques. Génial!

    1. Avec plaisir 🙂 C’est clair que les baleines c’est quelque chose et forcément ça laisse de sacrés souvenirs. Comment était votre bateau ? Je me demande si j’aurai eu le courage de monter sur un petit bateau à moteur, j’aurai eu peur que la baleine passe dessous et nous retourne ahah

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *