[Canada] Les spectaculaires Chutes du Niagara

Chutes du Niagara, April 23

Dernier arrêt de notre road trip avec les célèbres Chutes du Niagara. Nous quittons donc Toronto après une nuit agitée (je vous raconte ça plus bas) pour rejoindre la frontière entre le Canada et les Etats-Unis et on profite pour faire un arrêt près des chutes probablement les plus connues au monde.

Chutes du Niagara

Quand je vous disais qu’avec Toronto on avait eu la poisse, je ne plaisantais pas. Après avoir passé la journée à découvrir tant bien que mal la ville (pour ceux qui l’ont raté c’est par ici) on garde un souvenir assez … comment dire … sonore de notre nuit dans le Airbnb. L’appart était franchement top, hyper lumineux et assez grand. Oui mais si avoir des fenêtres immenses c’est chouette la journée, la nuit quand on a zéro rideau (ou volet mais ça on apprend vite que c’est très rare aux USA) ça l’est beaucoup moins. Lumière de la ville en éclairage de fond et le faisceau de la tour qui vient voir si t’es réveillé toutes les 30 secondes, moyen. Pour couronner le tout, le chauffage se met à ronfler très bruyamment toutes les 5 minutes. Bref, chapeau à maman qui était encore plus près que nous de tout ça.

Chutes du Niagara 1

Et le clou du spectacle mesdames et messieurs, le réveil ! Vers 7 heures un bruit insupportable retenti dans l’appartement. On se lève en sursaut avec la petite pour voir ce qui se passe. Maman est en panique, elle a seulement tournée la plaque pour faire chauffer de l’eau c’est tout. Ca sonne, encore et encore et de plus en plus fort. On cherche partout ce qui ne va pas, on ne trouve rien. On entend les sirènes, deux camions de pompiers qui arrivent en bande l’immeuble, on commence à paniquer, non, non, on n’a rien fait, il n’y a pas le feu. Olala mais maman à quoi tu as touché ?
Je sors, je frappe à la porte du voisin, peut être qu’il sait comment arrêter cette alarme insupportable qui nous hurle dans les oreilles. Pas de réponse, et si on devait évacuer ? Le bruit semble se propager dans tout l’immeuble. Faut-il sortir ? On fait quoi ? Finalement quelques minutes plus tard, une voix dans l’appartement se fait entendre. Elle sort d’un interphone dans le mur qu’on n’avait pas vu. J’essaie de me concentrer pour entendre ce que la voix raconte mais avec ce bruit et le réveil en panique je ne suis pas certaine de comprendre. Le message se répète et je confirme, fausse alerte, l’alarme va s’arrêter d’ici quelques minutes. Ouf, ce n’était pas de notre faute et surtout on ne va pas être emprisonnées parmi les flammes (rigolez mais au réveil, une sirène dans les oreilles, tout un tas de choses vous passe par la tête).

Après cet épisode, rien de tel que des chutes d’eau pour nous rafraîchir les idées et nous faire oublier ce réveil en fanfare. Oh et j’ai oublié de vous dire aussi qu’on a failli rester bloqué dans le garage, c’est malin aussi de ne pas nous prévenir que même pour sortir il faut les clés qu’on avait remis en place dans le locker.

– Les Chutes du Niagara –

Pourquoi les chutes au pluriel ? Tout simplement car il y a trois chutes distinctes.

  • Le « Fer à Cheval » (Horseshoe Falls) ou chutes canadiennes
  • Les « Chutes Américaines » (American Falls)
  • Le « Voile de la mariée » (Bridal Veil Falls).

Chutes du Niagara 2

– American Falls –

Chutes du Niagara 3

Si je ne pas vous ai pas encore perdu avec tout mon blabla, je vous laisse vous évader quelques instants dans ces clichés. Quand je vois le résultat, je me dis que j’ai absolument bien fait d’investir dans un reflex. Quasiment pas de retouches, aucune pour la majorité des photos d’ailleurs.

Chutes du Niagara 4

Chutes du Niagara 5

A notre arrivée on se gare sur une place (en passant les horodateurs vous demande $5 pour 30 minutes, rien que ça) et on s’arrête en face des premières chutes que l’on aperçoit. Le soleil est là, l’eau est d’un joli vert aux reflets bleus et l’on aperçoit des rochers blancs qui émergent sous la cascade.

Chutes du Niagara

Chutes du Niagara 7

C’est joli mais ça nous parait tout petit. Je m’étais toujours représenté les Chutes du Niagara comme immenses. De celles qu’on voit dans les films et que le mec sur son petit bateau entend arriver de loin et y’a toujours un rocher au dernier moment auquel il arrive à se raccrocher (vous voyez le genre).

Chutes du Niagara 8

En tournant la tête vers la droite, on aperçoit d’autres chutes. Pour le coup, niveau bruit on est servi. L’eau qui coule en cascade ça fait un sacré boucan. Et tous ces oiseaux, c’est assez impressionnant, ils sont des centaines à voler tout autour des cascades et à piailler.

– Horseshoe Falls –

Chutes du Niagara

On décide de suivre le chemin qui longe l’eau et on se dirige vers les chutes du fond, celles du côté Canadien. Sur l’eau un bateau rempli de touristes s’approche très près des chutes, ça doit être chouette une croisière dessus. D’ailleurs du côté américain, il est possible de descendre les escaliers de Cave of the winds, au niveau des chutes du Voile de la mariée pour voir les chutes du dessous. (Pensez à prendre un imperméable).

Chutes du Niagara 10

Chutes du Niagara

Plus on se rapproche, plus le bruit est assourdissant. C’est un joli bruit je trouve et surtout il vous donne une idée de la vitesse à laquelle l’eau descend. C’est assez impressionnant de voir tous ces litres d’eau s’écraser sur le fleuve. La puissance en est telle que parfois on ne voit plus les rochers et l’impact assez puissant pour faire remonter l’eau encore plus haut que les chutes.

Chutes du Niagara 12

Chutes du Niagara

L’avantage de ces chutes plus petites que ce que l’on pensait c’est qu’on peut bien voir le processus. Les rambardes sont construites de façon à ce qu’on puisse avoir une vue imprenable sur le dessus de la cascade. Bien entendu, il n’est pas possible de toucher l’eau mais on est si près qu’on aurait presque l’impression d’être dedans.

Chutes du Niagara 14

Chutes du Niagara 13

Le mouvement, la vitesse, le bruit, la puissance de l’eau qui s’écrase et éclabousse. Tout ça rend les Chutes du Niagara impressionnantes. Loin d’être gigantesque par leur taille, elles le sont par leur présence et leur prestance.

Chutes du Niagara

C’est sur une très jolie note que notre road-trip Canadien s’est terminé. Encore un peu de magie pour nous faire rêver le long du trajet retour. La beauté des Chutes du Niagara nous aura fait reléguer notre épisode du matin au second plan.

Avez-vous déjà vu les Chutes du Niagara ? De quelle taille les imaginez-vous?
Une petite anecdote de voyage à nous raconter ?

 A très vite.Logo mavielabas small size

4 comments Add yours
    1. Sur le coup on s’est vraiment demandé ce qu’on avait fait de mal, mais maintenant on en rigole et on a une anecdote à raconter 😉
      Et oui les Chutes nous on complètement fait oublié tout ça, c’était vraiment superbe.

    1. Merci ma binôme pour ton commentaire 🙂 Je pense que tu peux très bien nous imaginer en train de paniquer en pyjama à ne pas savoir que faire et penser que c’est la faute de maman ahah. On aura bien rigolé après coup.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *