White Mountains & Mont Washington

White Mountains, October 11-12

Après les sensations fortes suite au saut en parachute, on a décidé de continuer le weekend plus calmement en profitant de la nature du New Hampshire. Niveau couleurs et air pur on en a eu pour notre compte. Un logement en pleine campagne avec un petit étang où on a pu faire du canoë et une ascension du Mont Washington pour une vue splendide.


Mount Washington

L’automne est pour moi l’époque parfaite pour se rendre sur la côte Est des Etats-Unis. Faire la route entre Boston et le Canada c’est la promesse de milliers de couleurs tout le long du chemin. Aucun arbre n’arbore la même teinte, il y a un large dégradé dans les feuillages allant du rouge au vert en passant par le jaune. Je ne sais pas vous, mais moi je trouve ça magnifique.

New Hampshire en automne

Mount Washington _ Route automne

– Mont Washington –

S’il y a un endroit dont j’ai beaucoup entendu parler et que je ne voulais pas manquer de visiter durant l’automne c’était bien le Mont Washington. Cette montagne aussi appelée Agiocochook, la « demeure du grand esprit », par les Amérindiens, culmine à 1 916 mètres et offre une vue splendide sur les plaines colorées des White Mountains.

Mount Washington _ Poste accueil

Mount Washington _ Plaine

Pour admirer la vue tout en haut, plusieurs options s’offrent à vous :

  • Soit vous êtes courageux et vous grimpez par la force de vos pieds les chemins rocailleux du Mont Washington en empruntant le Crawford Path,
  • Soit vous faites confiance aux freins de votre voiture et vous longez le chemin sinueux qui mène au sommet avec votre véhicule (taxe de passage $28 + $8 par passagers),
  • Ou alors vous préférez profiter du paysage et ne pas vous aventurer sur les voies étroites et vous choisissez de prendre le petit train appelé « Cog Railway«  (comptez $68 pour un trajet AR de 3 heures).

Mont Washington _ Cog Railway

Pour ne rien vous cacher, nous sommes parties trop tard pour songer à marcher jusqu’au sommet (compter 8 heures aller-retour) et nous n’avons eu connaissance du train qu’une fois en haut. Nous avons donc du prendre notre mal en patience et rejoindre l’une des deux interminables files de voitures pour passer à notre tour la petite cabane de « péage » où l’on nous a remis un autocollant « This car climbed Mount Washington » (cette voiture à gravit le Mont Washington) et un CD explicatif en version anglaise ou française au choix.

Mont Washington Vue

Vue Mont Washington

La route n’est pas vraiment une partie de plaisir, surtout quand vous rencontrez des voitures qui vont en sens inverse. On a eu quelques sueurs froides en voyant les gros 4×4 arriver en face et prendre les 3/4 de la place. Comme je sais que vous aimez les chiffres en voici quelques uns qui pourront vous donner une idée. La route est longue de 13 kilomètres et a été construite entre 1855 et 1861 pour permettre aux diligences d’atteindre le sommet. On démarre à 477 mètres d’altitude et on monte à 1890 mètres. Autant vous dire que ça grimpe dur par moment. Si vous n’êtes pas à l’aise en voiture ou si vous avez le vertige, je ne vous recommande pas de prendre le volant, d’autant qu’une grande partie de la route est en graviers et la route est très étroite par endroits, sans aucune barrière de protection pour éviter les sorties de route !

Couleurs Mont Washington

Mont Washington _ Chemin rocheux

Roches Mont Washington

Ce qui est bien quand on conduit, ce sont les petits « parking » pour faire des haltes. Avec les voitures automatiques, pas besoin de se poser la question du démarrage en côte, on peut souffler un peu et surtout avancer pour observer la vue qui s’offre à nous. Des immenses plaines aux couleurs d’automne s’étendent devant vos yeux. Parfois le chemin est rocailleux comme vous pouvez le voir sur les photos du haut. Petit conseil, vaut mieux ne pas trop s’approcher du bord car plus on gagne en altitude plus le vent se fait ressentir.

Mont Washington

Mont Washington

Avec l’altitude, les températures changent. Plus on s’approche du sommet, plus le vent est glacé et plus on ressent le froid. Une fois en haut on a même pu voir des dépôts de neige sur certains cailloux. La différence de température avec en bas est notable et on comprend mieux les images et les récits très enneigés qui nous sont retransmis dans le petit musée hébergé au sein du complexe perché au sommet du Mont Washington.

Panneau Mont Washington

Mont Washington _ Vue d'en haut

Après avoir bu un chocolat chaud, fait un tour au musée et écrit une petite note dans le carnet des voyageurs de passage, on reprend la voiture et on s’apprête à prendre la plus longue descente de notre vie. La pente est si abrupte et si longue que mes freins, une fois en bas, nous font sentir qu’ils n’ont pas vraiment apprécié cette longue pente à -12% de moyenne.

Au pied du Mont Washington

Mont Washington _ Au pied

Par chance nous sommes redescendues à temps pour admirer une jolie lumière sur les arbres au pied du Mont Washington. Si vous passez dans le coin, c’est une ascension que je recommande à 100 %. Les couleurs sont splendides, l’air y est certes frais mais pur et revigorant et surtout, la vue est sublime !

Vous connaissiez le Mont Washington ?
Quelles randonnées recommanderiez-vous de faire en France ou ailleurs ?

 A très vite.

4 comments Add yours
  1. Merveilleux panorama , chapeau pour ce courage , qui vous laisse un très bon souvenir . Tant qu’à moi je prefère regarder vos photos , je n’ai pas le même age aussi bien pour conduire que pour monter à pieds . Ce qui serait encore possible c’est le train .Bonne continuation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *