Slider

Destination Canada pendant la Covid, notre expérience

Montmagny, 26 novembre 2020

On a encore du mal à y croire mais on y est ! Nous sommes au Canada ! Vous le savez déjà, ça n’a pas été chose facile et ça jusqu’au bout. Avant de partir, avant de monter dans l’avion et enfin à l’immigration, tout n’était que spéculations, surtout avec la Covid. Bien entendu on avait toutes (ou presque) les chances de notre côté mais un manque de papier aurait pu nous faire revenir à la case départ. Je vous raconte nos petites péripéties de voyage ?

Canada Montmagny voyage covid airtransat novembre 2020 mavielabas

🏷

– J-3 avant le départ –

Ca ne fait que quelques jours que l’on a appris notre départ et pourtant il est bientôt déjà l’heure de partir. Nos valises sont prêtes. Enfin on croit. On va peut être les ouvrir une ou deux fois avant le départ, on dépasse légèrement les 23 kg autorisés. Mais tout est rentré. Ouf. Et on a tous les papiers, sauf un, peut être le plus important. On croit en notre bonne étoile et on partira peut importe s’il arrive à temps ou non.

📃

– Les papiers indispensables –

Avant de partir, il nous a fallu préparer et regrouper plusieurs papiers dont certains liés spécifiquement à cette période de Covid.

Ceux demandés habituellement, que j’avais listé par ici mais que je vous remet ici au cas où :

  • Votre passeport (attention, la date de validité doit être d’au moins deux ans pour profiter au maximum de votre PVT)
  • La lettre d’introduction (et la prolongation si vous en avez une)
  • Une assurance (comme pour le passeport, le PVT est délivré en fonction de la validité de cette dernière)
  • Une preuve de fond (une capture d’écran de votre compte bancaire avec la date suffit)
  • Votre billet d’avion (ça va de soi)

Mais aussi les papiers spécifiques demandés en raison de la Covid :

  • Votre promesse d’embauche OU votre lettre d’exemption de restriction de voyage
    Dans notre cas particulièrement, ce point nous a donné quelques sueurs froides. Pour ma part, j’avais une lettre d’embauche de mon entreprise avec les infos basiques : nom de l’entreprise, titre du poste, embauche à partir de fin novembre (pas de date précise étant donné que lors de l’entretien on ne savait pas quel jour précisément on pourrait partir), un contact au besoin).
    Pour Maxime, on a envoyé un email à cette adresse (IRCC.COVID-TravelExemptions-Exemptionsdevoyage-COVID.IRCC@cic.gc.ca) dès la confirmation de mon embauche. Autant vous dire qu’on a actualisé la boite mails tous les jours. On a aussi rempli le formulaire en ligne après avoir lu plusieurs témoignages de PVTistes qui attendaient toujours une réponse un mois après. Pour la petite histoire, ne recevant aucun retour et ayant essayé de contacter l’immigration, nous avons décidé de partir sans cette autorisation mais en prenant tous les papiers avec nous. Heureuse surprise, on a reçu l’exemption de voyage le dimanche matin au réveil, juste avant de prendre l’avion !
  • Un plan de quarantaine. Avoir une adresse où vous logerez pendant la quatorzaine. Vous pouvez ajouter une commande de courses au cas où.

✋🏻

– Les contrôles dans les transports –

Pour ceux qui se demandent au niveau des contrôles, nous n’en avons pas eu tant que ça. Tous se sont faits en France, aucun au Canada.

Pour prendre le train et le métro, rien. On a pu circuler dans la gare et le métro sans problème. Port du masque obligatoire bien entendu mais aucun contrôle. Le plus difficile a été de monter et descendre les nombreux escaliers du métro parisien avec nos 4 valises… Heureusement que Maxime était là pour porter les plus grosses !

On est arrivé à l’aéroport la veille. Pour trouver à manger on a du se rendre dans un terminal. On a montré notre reçu Air Transat du lendemain et on a pu circuler sans problème dans l’aéroport. Sans billet, vous ne passez pas.

Le jour J, on avait tout, même la fameuse exemption de restrictions pour Maxime. Je ne saurais vous décrire la joie, le soulagement et la sidération de surprise qui nous a enveloppé toute la journée.
Au moment de l’enregistrement des bagages, on nous prend la température. Un autre agent nous demande pour quelle raison on part au Canada et nous demande nos lettre d’introduction. Pour la forme, il vérifie lettre d’embauche et exemption, que j’avais déjà sorties. On dépose nos bagages sur les tapis et on remercie la dame qui ne sourcille pas des 1,5 kg en trop sur chaque valise puis on se dirige vers la sécurité.

Nouveau contrôle de la température pour le passage à la sécurité. Ensuite on en aura une autre avant de monter dans l’avion. Juste devant les portes de l’avion, un fois la queue pour l’embarquent faite, on nous redemande pourquoi on va au Canada. Si je passe sans montrer de papiers, Maxime lui n’aura pas cette chance. Je reviens sur mes pas et ressort lettre d’introduction et exemption pour qu’il puisse passer. Enfin, on embarque !

🛩

– Vol avec Air Transat –

C’est parti, décollage imminent ! Le port du masque est obligatoire durant tout la durée du trajet. Apparemment la consigne est difficile à comprendre pour nos voisins de devant. Pour la petite anecdote et parce que je crois qu’un voyage paisible de m’arrive que très rarement, le petit devant moi qui aime gigoter a renverser pleins de liquide. De l’eau ou du soda je ne sais pas mais le tout s’est bien entendu déverser sur mon sac à dos où j’avais ordinateur et appareil photo. Heureusement je m’en suis vite aperçu et j’ai pu tout faire sécher très vite mais j’étais bien furax !

Sinon, vol plus ou moins rapide. On a profiter des films et des jeux disponibles pour faire passer le temps et on au le droit à deux collations (sandwich et salade pour le premier et sorte de pizza roulé pour le second).

Tout s’est bien passé mis à part l’incident plus haut et on arrive à Montréal à l’heure.

canada airtransat covid novembre 2020 mavielabas

🇨🇦

– Passage à l’immigration –

Une fois à Montréal, on doit passer par l’étape immigration. On arrive sur des bornes électroniques où l’on doit s’enregistrer. On avait téléchargé et rempli ArriveCan (obligatoire) avant de partir mais ne trouvait pas le QR Code donc on a tout recommencé sur la machine.

Une fois notre reçu en main, on s’avance au guichet. On nous demande pour quelle raison on vient et si on sait qu’on doit faire une quatorzaine obligataire dès notre arrivée. Puis direction les guichets de l’immigration dans un bureau en arrière. On fait la queue, on ne comprend pas bien le système de passage mais vient enfin notre tour. Autant vous dire que les agents ne sont pas pressés, ils prennent leur temps. Au guichet, on nous demande lettre d’introduction et passeport et on nous fait assoir. Quelques minutes plus tard, on reçoit notre permis de travail ouvert et une autorisation tampon dans notre passeport. Bienvenue au Canada !

– Direction Québec –

Pas de vol vers Québec avec la pandémie. En regardant les tarifs, on a vu que louer une voiture ne nous coûtait pas plus cher que de prendre le train ou le bus. Moins de stresse avec les horaires, on a choisit cette option pour rejoindre l’aéroport de Québec.

Aucun souci pour louer une voiture avec un permis français. On récupère les clés d’un gros bolide en quelques minutes. Et nous qui nous réjouissions de la neige qui nous accueillait à Montréal, on se rend compte que sur la route, elle est tout de suite un peu moins appréciable.

Il est 16h et il fait déjà noir. Les marquages au sol sont effacés ou recouverts de neige et il est parfois difficile de bien se situer sur la route. Les québécois eux ne sont pas gênés le moins du monde, il roule à vive allure sans problèmes. Quelques heures plus tard, un peu fatigués, mais toujours avec un grand sourire sur nos visages, on arrive à Québec où l’on rejoint nos chauffeurs du jour. C’est chouette de discuter avec nos futures collègues qui sont là depuis quelques mois à peine et sont aussi en PVT.

arrivee canada covid novembre 2020 Montreal Quebec mavielabas

🏠

– Bienvenus à Montmagny ! –

Moins d’une heure plus tard, nous voici dans notre nouveau chez nous ! On découvre rapidement l’appartement avant de manger un peu (on meurt de faim) et de s’écrouler de fatigue. Le voyage fût long mais enfin, on y est !

Le lendemain et les jours suivants, les réveils sont très matinaux mais on s’émerveille de notre vue et des levées de soleil enneigés sur l’eau. On reste quatorze jours sans sortir (Covid oblige) et notre nouvelle aventure peut enfin commencer pour de vrai ! On a hâte de pouvoir sortir et explorer les environs !

canada montmagny covid novembre 2020 mavielabas

🇨🇦

On a essayé de filmer notre périple pour vous donner une idée et garder des souvenirs. En espérant pouvoir vous proposer pleins de vidéos pour vous faire découvrir en même temps que nous la beauté du Canada.

Qu’aimeriez-vous voir comme articles / vidéos sur notre nouvelle vie au Canada ?
Posez-nous vos questions on y répondra avec plaisir 🙂

A très vite !

Rejoignez nous aussi sur Instagram ou on risque de poster beaucoup de choses ! Pour moi, vous connaissez, c’est par ici et pour Maxime, c’est par là !

Suivre:

3 Commentaires

  1. Maman
    27 décembre 2020 / 6 h 18 min

    Trop bien…j’adore le film à la fin

  2. 3 janvier 2021 / 8 h 36 min

    Bienvenue au Québec et que cette expérience soit belle !
    On a vécu la même chose à quelques semaines de d’écart !
    Profitez bien 🙂

    • 3 janvier 2021 / 18 h 04 min

      Merci 🙂 Belle aventure à vous aussi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!