Pause lecture #14 : Poupée macabre / aristocratie / falaise

Dans ma bibliothèque en avril-mai

Vite, vite, une nouvelle pause lecture ! Emportée par les longs week-ends, le boulot et les entraînements, je n’ai pas eu le temps de dévorer autant de livres que je l’aurai voulu d’où cette petite sélection de seulement 3 volumes pour les mois d’avril et mai à laquelle il faudra ajouter deux livres audio que je vous présenterais un peu plus tard. Si le nombre d’ouvrages est faible, ces lectures ont été à contrario riches et palpitantes. Comme d’habitude, vous retrouverez une alternance des genres avec des intrigues, des lieux et des personnages totalement différents d’une lecture à une autre. Pour commencer, une histoire un peu macabre avec la découverte de Ragdoll, une « poupée de chiffon » assez particulière… Sans transition aucune, on se retrouve en Angleterre où Julian Fellowes nous transporte d’une époque à une autre sans aucun ménagement pour tenter de découvrir un secret enfouit du passé. Et pour finir, direction les contrées sauvages d’Irlande où il semblerait que les histoires du passé se répètent…

C’est la première fois, il me semble, que je vous présente une sélection avec des livres provenant de maisons d’éditions totalement différentes. Avant de commencer les pauses lecture, je ne faisais pas forcément attention à ce détail. Et puis en répertoriant la provenance des livres que je lisais, je me suis rendue compte qu’ils étaient souvent publiés pas les Editions Pocket. Pour changer et diversifier un peu les collections, j’ai eu la chance de recevoir La jeune fille sur la falaise de la part des Editions Charleston. Un grand merci à eux et ne vous inquiétez pas, ça n’altère en rien mon avis. Trêve de blabla et place à la quatorzième sélection (déjà) de la pause lecture !

📖

Pause Lecture #14 : La sélection

selection livres mai 2017

📖

– Ragdoll de Daniel Cole –

Résumé : Pour son retour à la Metropolitan Police de Londres, l’inspecteur William Oliver Layton-Fawkes, surnommé Wolf, doit résoudre une enquête des plus macabres. En effet, c’est un cadavre assez particulier qui vient d’être trouvé. Baptisé Ragdoll, la poupée de chiffon, par la presse, il est composé de six personnes démembrées et assemblées entre-elles par des points de suture telle une marionnette. Qui sont les victimes de ce tueur impitoyable et pourquoi une telle mise en scène ? Mais le tueur n’en reste pas là car il diffuse via les médias une liste de six noms suivis de leurs dates de mort…

Ragdoll Daniel Cole Pause lecture

Mon avis : « Oulala, oulala ! » C’est la réaction qu’une dame croisée dans la file d’attente de mon libraire n’a pu s’empêcher d’avoir. « Vous allez voir, cette histoire c’est … oulala ! ». Il ne m’en fallait pas plus pour me ruer sur les premières lignes de ce policier et ne plus le lâcher.

L’écriture dynamique vous transporte immédiatement dans les rues de Londres. On a l’impression de vivre les scènes en direct et on passe d’une page à une autre avec avidité. Si l’enquête paraît partir dans tous les sens au départ, on se rend vite compte qu’une trame logique se cache derrière et à chaque nouveau chapitre, on retient son souffle. Que va-t-il se passer, quel rapport existe-t-il entre ce que les personnages, leurs comportements, les faits passés ?

Si je n’ai pas mis la note maximum de 5/5 c’est seulement car j’ai été un tout petit peu déçu par la fin, peut-être trop rocambolesque pour moi. Mais « oulala », c’est bien le mot qui décrit le mieux ce policier. Fan ou pas des enquêtes policière, celle-ci devrait vous envoûter et ne vous laisser aucun répit jusqu’à ce que vous ayez lu la dernière page.

Editions La Bête Noire. 384 pages. 21 euros.

Note : 4,75/5

📖

– Passé imparfait de Julian Fellowes –

Résumé : Que faire quand après presque quarante ans de rancoeur et de silence vous recevez une lettre de votre meilleur ennemi, qui, à l’article de la mort, vous demande un service assez inattendu ? Poussé par la curiosité mais surtout par l’amitié qui les unissait autrefois, le narrateur décide de replonger dans son passé en rendant visite à cinq jeunes filles de bonne famille que les deux amis ont fréquentés dans le Londres des Swinging Sixties. C’est le début d’un voyage vers un passé plein de fantômes, de secrets et de révélations surprenantes.

Mon avis : J’avais adoré l’univers de Downtown Abbey, qui décrivait avec justesse le quotidien d’après guerre de la haute société anglaise. C’est donc avec plaisir que je me suis replongée dans cette époque pour en découvrir davantage sur le cercle très fermé de la gentry où le clivage des codes est le fondement d’une société de classe.

A l’article de la mort, Damian Baxter, va missionner le narrateur d’une mission. Mission qui nous fera voyager entre présent et passé, retraçant l’évolution de la haute société anglaise et d’un pays en pleine mutation depuis la fin des années 1960. Chaque chapitre se concentre sur un personnage en particulier et nous permet d’en apprendre plus sur la jeunesse de nos protagonistes. Au fur et à mesure des révélations, on se fait une idée plus précise des personnages, de leur groupe et du fonctionnement très codifié de l’aristocratie. Le narrateur, tout comme le lecteur d’ailleurs, va apprendre de nombreuses choses sur son passé et comprendre certains aspects qu’il ne soupçonnait pas. Certaines histoires sont bouleversantes et impactent de plus en plus les croyances du narrateur, lui faisant prendre conscience que si les temps ont changé, lui aussi.

J’ai adoré me plonger dans ce monde très snobinard d’une Angleterre post-guerre et voir l’évolution des personnages après 40 ans de chamboulements économiques. J’imaginais très bien les différents décors, expliqués avec minutie par le narrateur, les scènes cocasses qu’il raconte avec humour et tous les petits détails qu’il ajoute pour souligner les codes de l’époque. Je suis totalement rentrée dans l’histoire. Chacun des personnages est intéressant et on sent le changement qui s’opère sur le narrateur chaque fois qu’il découvre des choses sur son passé et celui de Damian. Un aller-retour incessant entre passé et présent pour résoudre l’énigme de toute une vie…

Editions 10/18. 644 pages. 9,60 euros.

Note : 5/5

📖

– La jeune fille sur la falaise de Lucinda Riley –

Résumé : Quand Grania quitte New-York après un événement douloureux, elle retourne chez ses parents en Irlande. C’est là-bas, au bord d’une falaise, qu’elle va faire la connaissance d’Aurora Lisle, une petite fille très étrange qui va bouleverser sa vie.

La jeune fille sur la falaise Lucinda riley

Mon avis : Alors que le roman semble se focaliser sur Grania, c’est pourtant Aurora qui prend la plume et nous raconte cette histoire 4 en 1 qui nous fera voyager plus de cent an en arrière. J’ai trouvé ce choix de narration très original d’autant que certains passages sont concentrés sur les réactions immédiates de la jeune fille, trop impatiente de nous raconter la suite.
En retraçant son histoire, c’est aussi celle de Grania qu’elle raconte. Le destin de ces deux familles semble lié depuis toujours et la question qui taraude est de savoir si le passé est fait pour se répéter encore et encore… Mais d’ailleurs, que s’est-il passé et pourquoi tant de réticences de la part de la mère de Grania envers la famille Lisle ?

Pour comprendre ce qui lie les deux familles, il faut revenir plus de cent ans en arrière, à l’époque de la première guerre mondiale. En remontant le temps de la sorte, c’est un véritable tourbillon d’époques et de personnages qui nous emporte. On est transporté d’un univers à un autre tout en gardant sans problème le fil de l’histoire sur fond d’amours impossibles, de sacrifices, de trahisons, de hasards et de coïncidences troublantes…

Vous l’aurez compris, c’est encore une lecture captivante qui m’a accompagné dans le train pour l’Auvergne. Difficile de lâcher mon livre, j’avais envie de savoir ce qui attendait Grania mais surtout ce qui avait bien pu se passer à l’époque. Le lien n’est pas toujours évident entre les quatre générations qui s’ensuivent mais une fois que l’on connaît le fin mot de l’histoire tout se remet vite dans l’ordre. Et ce qui m’a fait pencher pour le 5/5, la fin inattendue de cette histoire remplie d’émotions.

Editions Charleston. 486 pages. 9,50 euros.

Note : 5/5

📖

pause lecture mai 2017

Comme quoi, qualité ne rime pas avec quantité. Sur ces 3 lectures, chacune m’a transporté et emmené dans un univers différent. Si vous cherchez un nouveau livre, je ne peux que vous recommander ces ouvrages. Ne me demandez pas lequel j’ai préféré, ça serait trop difficile de choisir et surtout les styles n’ont rien à voir les uns avec les autres.

Quel livre vous fait envie ?
Et que lisez-vous en ce moment ?

 A très vite. 

6 comments Add yours
  1. Ragdoll et Passé imparfait pour moi ! Véro tu me les prêtes dès que tu les a lus !! si je patiente jusqu’à cet été….et là c’est moins sûr….Merci Camille. J’invite tous les maisons d’édition à te lire. Et pourquoi ne prendrais-tu pas la plume toi-même pour écrire ton propre opus ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *