Philly : ses incontournables

Philadelphie, October 4&5

Philly_Rocky

Vous avez pu voir dans la première partie du weekend à Philly que la ville était très colorée et artistique.  Je vous propose de continuer la visite avec quelques incontournables comme la sculpture LOVE et les marches de Rocky. On fera aussi un break dans la prison de la ville, où a séjourné le plus célèbre des gangsters américains du XXe siècle, le mafieux Al Capone.

C’est avec un grand soleil qu’on entame notre deuxième et dernier jour à Philadelphie. Après un petit footing vers le quartier chinois, je rejoins mes compères pour un bon petit déjeuner et hop direction  Fairmount Park pour une photo souvenir sous le fameux LOVE.

LOVE Park

Philly_LOVE 3

Philly_LOVE 2

La grande place à côté du LOVE Park et face au City Hall est un énorme jeu de société. On y retrouve des pions pour jouer aux dames, le fer à repasser version géante du Monopoly et d’autres pions pour représenter la plupart des jeux de notre enfance.

Philly_City Hall
Philly_Fairmont Park 1

Après la photo touristique par excellence, on arpente les rues de la ville en direction de la prison. Étrange comme visite me direz-vous, mais apparemment la prison de Philly est une des choses à faire, surtout le soir d’Halloween où des visites spéciales sont proposées brrr.

Philly_Fairmont Park 3
Philly_Ville 2

Philly_Ville

La Prison

Philly_Prison de Philadelphie
Philly_Gargouille pénitencier

D’après la brochure, le Eastern State Penitentiary est l’un des premiers vrai pénitencier au monde. Il a ouvert en 1829 et à fermé en 1971, faute de financements. Aujourd’hui, la prison a été rachetée par la ville et est ouverte aux visites. Elle abrite dans certaines cellules des installations artistiques.

Prison de Philadelphie

Prison de Philadelphie _ Installations artistiques

En forme d’étoile, la prison est composée d’immenses couloirs en piteux état. Les affiches sur les murs et les témoignages dans les casques distribués à l’entrée aident à se représenter la prison d’antan mais les murs en lambeaux et les cellules délabrées rendent la visite encore plus glauque. Ce côté flippant est 100% exploité puisqu’on peut prendre par à des visites spéciales comme la « Terror behind the wall » (terreur derrière les murs) proposé durant la période d’Halloween. La prison le soir avec des mises en scène pour vous effrayer, le combo parfait pour une nuit d’horreur.

Prison de Philadelphie Mosaique

Si la plupart des détenus ont du partager les minuscules cellules, Al Capone, un gangster bien connu de tous à quant à lui disposer de son propre espace, aménagé selon ses goûts durant les 10 mois de son séjour pour port d’arme illégal.

Prison de Philadelphie _ Cellule Al Capone

Après cette visite, on décide de faire quelque chose de plus gai et de longé la Benjamin Franklin Parkway, une longue avenue où passe un nombre incalculable de voiture. On traverse le Logan Square et quelques mètres plus loin, on se retrouve au pied d’une grande fontaine avec des statues d’élans, tout près des marches du Philadelphia Museum of Art que gravit Sylvester Stallone, en brandissant son poing à la fin de son ascension, dans le fameux film Rocky.

Philly_Ville Mosaique

Avant de monter à notre les fameuses marches, on joue des coudes pour prendre la statue d’un Rocky en bronze.

Philly, la ville de Rocky

Philly_Rocky 1

Philly_Rocky 2

Philly_Rocky 3

Musique en tête, on prend son élan et hop on court nous aussi rejouer une des scènes les plus connues de Stallone. Et une fois en haut, on profites de la vue !

Philly_Marches Rocky

Philly_Haut des marches de Rocky 2

Philly_Haut des marches de Rocky

Philly_Vue sur la ville

Malheureusement on s’est rendu sur les marches un peu tard, le Musée des Arts avait déjà fermé ces portes. On a donc profité des quelques heures qui nous restaient pour descendre vers le Fairmount Water Works et nous balader le long de la promenade.

Philly_ Fairmount Water Works 3

Philly_ Fairmount Water Works 2

Philly_ Fairmount Water Works 4

Philly_ Fairmount Water Works

Ce weekend à Philadelphie a été très sympa mais la ville ne m’a pas transcendée. J’ai beaucoup aimé les couleurs un peu partout, que ce soit avec les maisons, les murs, les peintures, les structures… La ville dite de la Liberté porte bien son nom d’un point de vue artistique en tout cas. Après, Philly reste une ville américaine avec un grand centre ville et des quartiers où on n’a pas trop envie de trainer. C’est joli, pas très grand donc parfait pour un weekend mais si vous ne venez que pour quelques jours, ce n’est pas un stop que je dirais obligatoire. Un point important sur cette ville, c’est bien la ville de l’amour, on croise des mariés dans tous les sens et parfois les robes et leurs couleurs sont très surprenantes.

Qu’avez-vous pensé de cette visite virtuelle ?
Êtes-vous déjà allé à Philadelphie ?

A très vite.Logo mavielabas small size

4 comments Add yours
  1. J’avais entendu dire que Philadelphia était une ville qui valait le coup ! Ce n’est apparemment pas ton avis mais je trouve que toutes ces couleurs sont bien jolies 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *